Accueil >Chagall > Le musée et ses collections > Marc Chagall, biographie > 1903-1914 : les débuts en Russie et la révélation de Paris

1903-1914

Les débuts en Russie et la révélation de Paris.

Marc Chagall naît à Vitebsk (Biélorussie, alors partie intégrante de l'empire russe) le 7 juillet 1887.
L'artiste, dont le père est marchand de harengs, est le fils aîné d’une famille juive et modeste de neuf enfants.

Malgré la distance entre son milieu et celui de l’art, il découvre la peinture après des études secondaires écourtées, en  fréquentant l’atelier d'un peintre local,  Jehuda Pen. Il rencontre bientôt Bella, fille de modestes bijoutiers qui devient sa fiancée et son inspiratrice.

De 1907 à 1909, il séjourne à Saint-Petersbourg. Il s'inscrit dans plusieurs académies puis il travaille dans l’atelier de Léon Bakst, décorateur des Ballets Russes. Il découvre alors les oeuvres de l'avant-garde parisienne et rêve de se rendre à Paris.

En 1911, il peut enfin partir grâce à une bourse offerte par l'avocat Vinaver. Commence alors son premier séjour parisien : son art se transforme radicalement : la couleur s'éclaircit, il s'approprie les découvertes de l'avant-garde, du fauvisme au cubisme.
Chagall s’installe à la Ruche où il rencontre les Montparnos de l'Ecole de Paris, des artistes : les Delaunay, Léger, Soutine, Lipchitz, Kissling, Archipenko, Modigliani, et des écrivains : Max Jacob, André Salmon, Blaise Cendrars, Guillaume Apollinaire.

En  1912 et 1913, il expose au Salon des Indépendants et réalise ses premiers chefs-d’œuvre (Golgotha, 1912, MoMA, New York, Hommage à Apollinaire, 1912-1913, Eindhoven,...).

En 1914 a lieu sa première exposition particulière, organisée à Berlin par Herwarth Walden à la Galerie Der Sturm. De Berlin, il rentre à Vitebsk où la guerre le contraint à rester.