Accueil >Chagall > Le musée et ses collections > Marc Chagall, biographie > 1948-1985 : le retour en France

1948-1985

Le retour en France

En 1948, Chagall rentre à Paris, puis achète en 1950, une maison à Vence.

Quitté par sa compagne, Virginia Haggard,  il épouse en 1952, Valentina Brodsky, elle aussi d'origine russe et juive.

Dans le Midi, il commence à diversifier les techniques et travaille la céramique, qu'il pratique, chez les Ramié à la Galerie Madoura de Vallauris, dans le même atelier que Picasso.

Ses relations avec le Père Couturier l'amènent à participer au programme de l'église Notre-Dame de toute Grâce à Assy. Il y crée une grande céramique murale et ses premiers vitraux pour le baptistère.

En 1955 débute le projet de décoration des chapelles du Calvaire, à Vence, qui devient ensuite le cycle du Message Biblique.

Pendant 20 ans, l'artiste répond à de nombreuses grandes commandes, publiques ou privées : Vitraux (Metz, Reims, Jérusalem, ONU à New York, Zurich, Mayence…), peintures (plafond de l’Opéra de Paris, peintures murales du Metropolitan Opera de New York), mosaïques (par exemple Les quatre saisons, 1974, Chicago) tapisseries (par exemple celles tissées pour la Knesset-parlement israélien-aux Gobelins), oeuvres pour la scène (décors et costumes pour Daphnis et Chloé à l’Opéra de Paris).

Il développe parallèlement une importante œuvre lithographique et gravée, pour des illustrations, en particulier pour Tériade ou son marchand parisien, Aimé Maeght.

En 1966, il fait don à l’Etat français du Message Biblique, exposé d'abord au Louvre, qui entraîne la création du musée à Nice, inauguré en 1973, en présence de l'artiste.

Il continue à travailler jusqu'à sa mort, le 28 mars 1985 à Saint-Paul-de-Vence où il est enterré.