Accueil >F.Leger > Expositions > à venir
 

Une œuvre invitée : La Partie de campagne

28 juin-6 octobre 2014

Œuvre invitée, La Partie de campagne (1954) de Fernand Léger, conservée habituellement dans les collections de la Fondation Maeght, fera l’objet d’une présentation spéciale dans les salles du musée. Confrontée à d’autres toiles, à des dessins ou à des céramiques, cette œuvre qui compte parmi les plus importantes de l’artiste, sera exposée durant tout l’été, permettant aux visiteurs de comprendre en quoi la thématique des loisirs, si chère à Léger, s’inscrit exemplairement bien dans l’histoire de l’art de l’après-deuxième guerre mondiale. Période historique transitoire qui voit émerger une nouvelle culture où les loisirs, la consommation, la communication vont bientôt remodeler une société, pour un temps encore, marquée par la ruralité et les formes de vie traditionnelles.

Dans la même rubrique des Œuvres invitées, le musée national Marc Chagall, accueille La Vie, conservée elle aussi dans les collections de la Fondation Maeght.
http://www.fondation-maeght.com/index.php/fr/expositions/212-50-ans-de-la-fondation-maeght-hors-les-murs-a-loccasion-de-son-cinquantenaire-du-sud-est-au-grand-ouest-sept-institutions-rendent-hommage-a-la-fondation-marguerite-et-aime-maeght

John Armleder

28 juin-6 octobre 2014

Bien qu’actif depuis la fin des années 60, notamment au sein du groupe genevois Écart,  John Armleder voit la pleine reconnaissance de son œuvre à partir des années 80. Les « ameublements » ou « Furniture-sculpture », ainsi que l’artiste nomme ses agencements d’objets mobiliers « retouchés » , le font reconnaître très vite sur la scène artistique internationale. Très fortement marquée par les propositions de Fluxus et, plus particulièrement encore, par celles de George Brecht, l’œuvre d’Armleder n’a de cesse de questionner l’art dans son rapport au réel. Les objets que l’artiste combine à ses peintures, les formes élémentaires -cercles, bandes, pois… - dont il pare les surfaces, les coulures qui recouvrent arbitrairement ces dernières comme les autres procédés employés sont les constituants d’une œuvre que l’artiste a choisi d’établir sur les zones interstitielles entre l’art et le décoratif, entre l’objet et le sujet et plus globalement entre l’art et la vie. L’exposition que John Armleder a imaginée pour le musée national Fernand Léger poursuit cette interrogation qui, depuis l’émergence des avant-gardes artistiques, constitue la réalité même de l’art.
 


exposition Ah que la guerre est cubiste  : le front vu par Fernand Léger

Dates prévisionnelles :
25 octobre 2014 - 2 février 2015
site-mn-ah-que-la-guerre-est-cubiste-musee-leger-2-decembre-2013