Accueil >F.Leger > le musée et ses collections >Collections > Les années 1920, le monde des objets > Nature morte

Nature morte

Nature morte, 1930
Huile sur toile
146 x 97 cm

Don de Paul Rosenberg,
Dépôt du musée national d'art moderne, Centre Georges Pompidou, Paris  AM 2650 P



Cette nature morte est significative de l'art de Léger qui tend vers un réalisme de conception qu'il oppose au réalisme visuel lié à l'imitation et à l'illusionnisme. Combinant les objets vus par  fragments, le peintre redéfinit les règles de la perspective scindant en deux le tableau pour répartir de part et d'autre des rapports contraires de formes et de couleurs. Il suggère l'idée d'un buste, du  fourreau d'une pipe et pour parfaire l'illusion des volumes, les clés semblent traverser une forme orange aux courbes féminines. La confrontation de ces éléments hétéroclites est dotée d'une forte intensité plastique. Mais la rigueur des plans successifs est atténuée par l'animation de rubans sinueux et par l'ambiguité des formes souples, ouvertes à de multiples interprétations.
Les oeuvres de la même collection