Accueil >F.Leger > le musée et ses collections >Collections > Les années 50, l'art mural > Maquettes des vitraux de l'église d'Audincourt

Maquettes des vitraux de l'église d'Audincourt

Maquette du vitrail pour l'église d'Audincourt “Pax”, vers 1950

Gouache sur papier

19 x 48 cm

Donation Nadia Léger et Georges Bauquier

Musée national Fernand Léger , INV. MNFL 97054

 

 

Dans le faubourg d'Audincourt, ville industrielle du Doubs, la construction de la nouvelle église du Sacré-Coeur est confiée à l'architecte Maurice Novarina. Pour ce sanstuaire composé d'une vaste nef voûtée, l'expérience d'Assy se renouvelle avec l'abbé Prenel et le Révérend Père Couturier qui confient cette fois à Léger le soin de préparer 17 vitraux sur le thème de la Passion. Le peintre prévoît sur les 17 maquettes toutes les découpes des dalles de verres pour que le maitre verrier Jean-Barillet fabrique dans son atelier les vitraux dont l'armature en béton remplace le plomb. L'effet obtenu est époustouflant : les vitraux placés en couronne enveloppent la nef de lumière colorée et insufflent à l'édifice une force monumentale. Léger a choisi pour motifs les instruments de la Passion, ciboires, chaînes, lances, arbre de vie, croix , Paix qu'il renforce par la symbolique des couleurs : le rouge pour la violence, le vert pour l'espérance, le blanc pour le deuil, le jaune pour la foi et le bleu pour la vie.

Les oeuvres de la même collection